The first direct El-Al flight to the United Arab Emirates departs Ben Gurion Airport, August 31, 2020. NSA Robert O'Brien, Senior Advisor Jared Kushner and delegation of Israeli officials headed by NSA Meir Ben-Shabbat travel to Abu-Dhabi to advance the Abraham Accord. Foto U.S. Embassy Jerusalem - DSC_7244ZS, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=93780226
The first direct El-Al flight to the United Arab Emirates departs Ben Gurion Airport, August 31, 2020. NSA Robert O'Brien, Senior Advisor Jared Kushner and delegation of Israeli officials headed by NSA Meir Ben-Shabbat travel to Abu-Dhabi to advance the Abraham Accord. Foto U.S. Embassy Jerusalem - DSC_7244ZS, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=93780226
Lesezeit: 8 Minuten

Les Émirats Arabes Unis (EAU) n’acceptent pas que la normalisation de leurs relations avec Israël soit vilipendée par les dirigeants palestiniens qui accusent les Emirats d’avoir trahi les Arabes et les musulmans, la mosquée Al-Aqsa, Jérusalem et la question palestinienne.

par Khaled Abu Toameh

Le principal message que les Emiratis et les autres citoyens du Golfe envoient aux Palestiniens et au monde arabe et musulman se résume à ceci : „Nous n’avons trahi personne. Nous avons un dirigeant avisé qui agit dans l’intérêt de son pays, dans l’intérêt des Palestiniens et de tous les Arabes et Musulmans. Vous, Palestiniens, vous devriez vous débarrasser de vos dirigeants corrompus.“

Les Emiratis profitent de l’occasion pour rappeler qu’ils ne sont pas le premier pays arabe à avoir signé un traité de paix avec Israël. Et pour s’indigner d’avoir à subir les critiques de nombreux Arabes et musulmans qui n’ont jamais levé le petit doigt en faveur des Palestiniens.

„Les EAU ne sont pas le premier pays arabe à conclure un accord de paix avec Israël, et ne seront certainement pas le dernier“, a écrit Sami Al-Reyami, un journaliste émirati.

„De nombreux [Arabes] ont ouvert leurs portes à Israël et ont coopéré avec ce pays sans qu’il en sorte aucun bénéfice réel pour la cause palestinienne. Il est très étrange que les EAU deviennent la cible de médias et de gouvernements qui ont normalisé leurs relations avec Israël depuis plusieurs décennies.“

Al-Reyami a expliqué que l’officialisation des liens entre les Emirats et Israël ne s’est pas faite à l’improviste :

„Les Émirats arabes unis ont agi à la demande de plusieurs pays arabes et islamiques qui ne savaient comment empêcher Israël d’annexer une partie de la Cisjordanie. Les Arabes, les membres de l’Union européenne et de nombreux autres pays étaient dans l’incapacité de contrer le plan [israélien] jusqu’à ce que les EAU interviennent et fassent la différence. Tout projet d’annexion de terres arabes est aujourd’hui stoppé net. Alors quel est le problème de ces gens à idées courtes ?“

Pour Al-Reyami, ce n’est pas l’accord signé par les Emirats qui pose problème aux Palestiniens. „Le problème est dans les cœurs qui se remplissent de haine chaque fois que les Emirats bougent le petit doigt“, a-t-il déclaré.

„Cela n’empêchera pas les Émirats arabes unis d’avancer et de développer des stratégies et des politiques conformes à leurs intérêts et aux intérêts de leur peuple. Les Émirats arabes unis sont un État souverain, et leurs dirigeants savent où ils vont et quand et comment atteindre leurs objectifs. Depuis leur création, les Émirats arabes unis ont placé l’intérêt du peuple palestinien en tête de leurs priorités. Les dirigeants palestiniens peuvent décider d’ignorer le soutien constant que les Emirats leur ont apporté, mais la vérité est là et nous n’avons rien à prouver.“

Le Dr Moza Alabbar, un écrivain émirati, a fait valoir que le soi-disant Printemps Arabe avait „affecté la cause palestinienne [dans nombre de pays islamiques] au point de la faire régresser“. Alabbar faisait ainsi référence aux manifestations anti-gouvernementales, soulèvements et rébellions armées qui ont touché une grande partie du monde arabe en 2010.

Alabbar a estimé que les politiques „insensées“ des dirigeants Palestiniens – à commencer par le soutien apporté à l’invasion du Koweït par Saddam Hussein – avaient couté cher aux Palestiniens. L’OLP qui prétend être le seul représentant légitime des Palestiniens, a perdu sa crédibilité ce jour-là affirme Alabbar.

Néanmoins a-t-elle ajouté, „la diplomatie des Émirats Arabes Unis sur la question palestinienne demeure claire et inchangée“.

„Le regretté Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan [qui a présidé aux destinées d’Abou Dhabi pendant plus de 30 ans et a été le père fondateur des Émirats arabes unis] a beaucoup donné aux Palestiniens et à leur juste cause, à commencer par son soutien politique, matériel et moral. Les Émirats arabes unis demeurent un ferme soutien de la cause palestinienne. Ils soutiennent le peuple palestinien et non un parti en particulier. Les Émirats arabes unis aident à l’amélioration des conditions de vie du peuple palestinien et travaillent à donner à cette population un avenir. Depuis des années, les Émirats ont donné des milliards de dollars pour soutenir la cause palestinienne et améliorer les conditions de vie des Palestiniens. Les Émirats continuent d’aider les Palestiniens. Les EAU financent ainsi les programmes éducatifs de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA) à Gaza.“

Alabbar a déclaré que les EAU sont „un Etat de paix et de coexistence pacifique qui, au cours des cinq dernières décennies, a prouvé qu’il avait été plus utile à la cause palestinienne que tous ces soi-disant partisans de la résistance [palestinienne], qui sur la même période ont agité des slogans qui n’ont pas rendu service à la cause palestinienne.“

A ces „haïsseur de la paix et de la tolérance“ elle a lancé : „oubliez-vous délibérément le Hamas, qui est soutenu par l’Iran, et dont le but est de diviser les Palestiniens?“

Pour le journaliste et poète émirati Ali Obaid Al Hameli les Émirats arabes unis ont toujours soutenu le peuple palestinien:

„Quoi qu’en disent les dirigeants palestiniens, les EAU sont de fidèles soutiens de la cause palestinienne. Les EAU campent fermement sur leurs positions même si la cause palestinienne s’est affaiblie et a perdu de son acuité en raison des conflits qui divisent les Palestiniens. La cause palestinienne s’est égarée et sa vitalité est dispersée entre les tribus, les factions, les milices, les partis, les groupes et les pays qui ont fait de la cause [palestinienne] un commerce.“

Hamad Al Kaabi, rédacteur en chef d’Al-Ittihad, journal d’Abu Dhabi , a rappelé aux Arabes et aux musulmans que l’Égypte, la Jordanie et les Palestiniens avaient également signé un accord de paix avec Israël et que les Emirats Arabes Unis avaient eu raison d’en faire autant.

„Il est temps que cette région jouisse de la paix, de la stabilité et du développement“, a affirmé Al Kaabi.

„Les conflits et tensions qui ravagent la région depuis des décennies ont gaspillé trop d’opportunités de créer les conditions ou une vie prospère et l’espoir sont possibles.“

Les Émirats arabes unis, a-t-il ajouté, ont toujours œuvré en faveur de la paix et continueront de soutenir les droits du peuple palestinien. „La diplomatie émiratie est partie prenante de tous les efforts – la région en a été témoin – pour établir une paix juste et honorable, et elle a œuvré en ce sens autant qu’il est possible“, a déclaré Al Kaabi .

„En 1979, l’Égypte a signé un traité de paix avec Israël et a récupéré les territoires égyptiens et arabes. Nos frères palestiniens et jordaniens ont conclu deux accords de paix en 1993 et ​​1994, et ces pays arabes et islamiques ont établi des relations partielles ou complètes avec Israël. Les Émirats arabes unis croient qu’une solution à deux États est à la base de la paix avec Israël. Les Émirats arabes unis croient que la paix génère des bénéfices incommensurables par rapport à la guerre. Dans le monde d’aujourd’hui, la seule alternative est une coopération scientifique de tous les pays pour lutter contre les épidémies, les risques liés au changement climatique et autres catastrophes auxquelles l’humanité est confrontée. La paix dans la vision émiratie découle de la sagesse, de la modération et de la rationalité ; elle garantit les droits des peuples et protège leurs intérêts.“

Le journal émirati Al-Bayan a également mis en avant que les Émirats arabes unis, dans le cadre de leur engagement en faveur d’une paix juste et globale, défendent la cause palestinienne au plan diplomatique et politique:

„Parce que la paix est indispensable à la stabilité et au développement économique, les Émirats arabes unis favoriseront l’émergence de nouvelles approches dans les relations internationales pour que la justice, l’équité, la coexistence et la tolérance puissent devenir la base de la prospérité et de la sécurité … Les Émirats arabes unis œuvreront au partage d’une culture de sécurité, de paix et de services à l’humanité et travailleront à renforcer la communication avec diverses civilisations, nations et peuples.“

Dans une vidéo postée sur Twitter, Yaqoub Al Rayssi, expert en sécurité, affirme que les Emiratis n’ont aucune raison de se sacrifier pour une cause palestinienne déchirée par des guerres intestines. „Pourquoi la question palestinienne primerait-elle sur notre sécurité, notre idéologie et nos politiques“ a demandé Al Rayssi ? „Peu nous chaut que les Palestiniens nous appellent traîtres. [Le prince héritier des EAU] Mohammed Ben Zayed agit dans l’intérêt de son pays, et les insultes des Palestiniens nous laissent froids.“

Sur les réseaux sociaux, on peut lire des jugements peu amènes à l’égard des dirigeants palestiniens qui n’ont apporté à leur peuple que misère et corruption.

„[L’ancien dirigeant de l’OLP] Yasser Arafat a lutté contre Israël pendant de nombreuses années“, a commenté un activiste. „Le résultat est que sa femme et sa fille sont aujourd’hui à la tête de huit milliards de dollars“. Dans d’autres posts sur Twitter, tel activiste a écrit : „J’étais contre Israël, mais aujourd’hui je ne le suis plus. Le temps nous a montré qui est le véritable ami et qui est l’ennemi“ et “la véritable trahison c’est quand vous faites commerce du peuple palestinien pas quand vous normalisez les relations avec Israël.“

Le spécialistes émirati des questions de sécurité, Abudullah Al Mazroui, n’a pas apprécié que les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza brulent le drapeau des Émirats Arabes Unis et les photos de Ben Zayed :

„Si des citoyens des Émirats arabes unis ou d’Arabie saoudite sortaient dans la rue et brûlaient le drapeau palestinien ou la photo de Mahmoud Abbas [président de l’Autorité palestinienne], nos dirigeants demeureraient-ils silencieux ? Ces citoyens-là seraient immédiatement traduits en justice et lourdement condamnés. Quel est cet étrange silence des dirigeants palestiniens quand nos drapeaux et symboles sont brûlés publiquement ?“

C’est à ces réactions que se mesure le désenchantement croissant des citoyens du Golfe à l’égard des Palestiniens et de la question palestinienne. Pour la première fois depuis de nombreuses années, les Arabes ont le courage de dire ouvertement qu’ils préfèrent la paix avec Israël à un soutien aveugle à des Palestiniens incapables de surmonter leurs divisions et qui préfèrent s’aligner sur l’Iran, les Frères Musulmans et tous les autres ennemis de la paix et de la stabilité.

Khaled Abu Toameh, journaliste basé à Jérusalem, plusieurs fois récompensé, est Shillman Journalism Fellow du Gatestone Institute.

Kommentar verfassen

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.