Lesezeit: 3 Minuten

Dans un sermon mis en ligne le 10 novembre 2019, cheikh Youssouf Al-Makharze, prédicateur palestinien, a critiqué les infidèles et les gouvernements arabes, dont l’Autorité palestinienne, qui ont signé la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW) de 1979. Il a reproché aux Arabes d’avoir « sauté dans le train de l’égalité absolue et de l’émancipation que les infidèles désirent pour les femmes ».

Soulignant qu’Allah avait permis au prophète Mahomet d’épouser Aïsha alors qu’elle n’avait que neuf ans, Al-Makharze a affirmé que la menstruation est le signal donné par Allah pour dire : « Cette femme est prête pour le mariage, alors mariez-la ! » Al-Makharze a ajouté que les dirigeants qui « empêchent » les filles de se marier veulent qu’elles commettent des actes obscènes, à l’instar des infidèles. Extraits :

Youssouf Al-Makharze : On parle beaucoup de nos jours d’une convention créée par les infidèles en 1979. Elle s’appelle CEDAW. Cette convention appelle à l’égalité absolue entre les hommes et les femmes, [prétendant] qu’il n’y a pas la moindre différence entre eux. Cette convention cherche à changer les normes, les valeurs morales et les lois, pour qu’ils soient conformes à ce qu’elle [revendique]. Les pays arabes, à quelques exceptions près, ont signé cette convention. Il paraît que le Soudan ne l’a toujours pas fait. L’Autorité palestinienne a signé la convention. Elle a pris le train de l’égalité absolue et de la libération que les infidèles souhaitent pour les femmes. […]

Allah a permis au prophète Mahomet d’épouser Aïsha lorsqu’elle avait neuf ans. Il l’a épousée lorsqu’elle avait neuf ans. Je parle du Messager d’Allah ! Nous devrions donc ne pas accepter ce qu’il a fait car cela contredit les normes internationales et énerve les Nations unies ? […]

Le corps des femmes et des hommes comporte des signes qui indiquent [qu’ils sont prêts] au mariage, que celui-ci est approuvé par Allah. Dès qu’une femme est menstruée, Allah crée un ovule en elle chaque mois. L’ovule attend d’être [fécondé]. S’il n’y a pas de grossesse, la femme menstrue, car la grossesse n’a pas eu lieu. Allah dit : « Cette femme est prête pour le mariage, alors mariez-la ! » […]

Lorsqu’une femme est prête pour le mariage, il faut la marier. Ne croyez-vous pas en la liberté ? Si une fille veut se marier, pourquoi le président du pays aurait-il le droit de l’en empêcher, alors qu’Allah, Son Prophète et le tuteur de la fille lui ont permis de le faire ? Monsieur le Président, qui vous a donné le droit d’empêcher nos filles de se marier ? Voulez-vous qu’elles commettent des actes obscènes ? Que voulez-vous ? Comme les infidèles, vous voulez aussi qu’elles commettent des actes obscènes. Vous obéissez aux infidèles en toute chose.

Kommentar verfassen

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.