Foto kalhh/Pixabay.
Symbolbild. Foto kalhh/Pixabay.
Lesezeit: 5 Minuten

Un extra-terrestre envoyé sur terre afin de rapporter à ses supérieurs les principales caractéristiques de l’humanité, s’est rapidement trouvé embrouillé dans les problèmes. C’est une mission bien trop complexe à mener. Il découvre dans les médias principaux une nombre disproportionné de mentions d’un Etat nommé Israël.

 

Par Manfred Gerstenfeld

L’extra-terrestre trouve qu(Israël est un petit Etat, constitué par à peine un millième de la population mondiale. Il est confronté à de nombreuses déclarations, provenant de sources non-israéliennes, démontrant qu’Israël a le droit d’exister. Quand il regarde l’Index des Libertés Intérieures, plutôt cru, il est incapable de trouver une explication à cela. Israël n’est pas au sommet des pays libres, mais très loin d’être parmi les derniers, plutôt situé quelque part parmi les meilleurs.

Après une série d’entretiens approfondis, l’extra-terrestre commence à comprendre pourquoi il a autant de difficultés à décrire les caractéristiques de l’humanité sur Terre. Il y a beaucoup de périodes différentes au cours de l’histoire. L’ère actuelle s’appelle la post-modernité. Elle se caractérise par la fragmentation des idées et des attitudes. Cette prise de conscience l’amène à comprendre que cette mission cruciale est impossible à réaliser. Pourtant, il peut découvrir que certains reçoivent une attention disproportionnée. En les étudiant, il sera en mesure de revenir sur sa planète, avec en sa possession, au moins un certain nombre de réponses.

Israël est l’une de ces questions qu’il doit résoudre. L’extra-terrestre écrit dans son rapport : “Le droit d’Israël à l’existence est une interrogation aussi fréquente, à cause du fait qu’il y en ait tant qui proclament qu’il n’a aucun droit d’exister. Les pires déclarations proviennent d’Iran. Ses dirigeants déclarent souvent que leur pays a la ferme intention de détruire Israël”.

Le rapport de l’extra-terrestre se poursuit comme suit : “L’Humanité se divise de nombreuses façons. Une de ces subdivisions correspond à l’appartenance religieuse. La plupart des gens y croient, et, de différentes façons, servent un être supranational qu’ils appellent D.ieu. Cet Être ne doit pas être confondu avec un extra-terrestre. L’allégation qu’Israël ne devrait pas exister provient principalement de certaines parties, mais pas de toutes, des croyants d’une grande religion appelée Islam. Ses adeptes sont appelés les Musulmans. Pourtant, il y en aussi beaucoup d’autres. De cette façon, il a identifié une caractéristique importante de l’humanité : la haine.

L’extra-terrestre explique aussi dans son rapport, que le monde est divisé entre gens qui possèdent l’essentiel des ressources de la terre et d’autres qui ont accès à bien moins. Ceux qui détiennent la plupart des ressources sont les Occidentaux. Ils emploient leur intelligence à développer de nouvelles idées et de nouvelles technologies. Il y a aussi  quelques pays disposant de nombreuses ressources qu’on trouve dans le sol de leurs terres. Le pétrole est particulièrement important. Certains pays arabes possèdent une part disproportionnée de cette richesse.

Il y a d’autres parties du rapport de l’extra-terrestre, qui trouvent leur pertinence à l’égard d’Israël. Il écrit : “Israël est le seul Etat Juif. Il y a plus de 50 états musulmans. Ces derniers sont généralement bas sur l’Index de la Liberté Intérieure, principalement parce qu’ils ne sont pas libres. Beaucoup d’entre eux haïssent Israël. Cela l’a amené à conclure que l”‘envie” fait aussi partie de ces caractéristiques répandues de l’humanité.

L’extra-terrestre a poursuivi en se demandant pourquoi Israël, aussi démocratique que les pays occidentaux, n’était pas plus soutenu par ces nations, en particulier les pays européens. Il a écrit : “Pourquoi disent-ils qu’Israël a le droit d’exister au lieu de dire : “L’Iran qui pense qu’Israël n’a pas le droit d’exister, n’a lui-même, par conséquent, pas le droit d’exister?”.

L’extra-terrestre a ajouté que le pays le plus puissant, les Etats-Unis d’Amérique, avait même un Président qui avait lancé un accord avec l’Iran disant que si ce pays ne développait pas un certain type de bombe durant un certain nombre d’années, alors les pays occidentaux lui garantissaient de ne pas l’attaquer. Cet accord laissait l’Iran libre de développer d’autres armes dangereuses, des missiles intercontinentaux de longue portée. Cet accord rendait aussi possible que l’Iran fasse la promotion du terrorisme dans les pays voisins sans crainte d’être attaqué par les pays occidentaux. L’extra-terrestre en a conclu que ce Président était un soutien indirect du terrorisme.

L’extra-terrestre a continué son rapport en disant que de nombreux pays occidentaux étaient conciliants voire complaisants envers les Iraniens. Lorsque l’Iran brisait les accords, ces pays négligeaient ce fait. Il a donc pu aisément coucher une autre caractéristique fondamentale de l’humanité dans son rapport : “Les parties les plus riches de l’humanités  sont  lâches”.

Cela n’a pas pris beaucoup de temps à l’extra-terrestre pour comprendre qu’il existait un organisme dans lequel toutes les nations de la terre étaient membres. Cette organisation prétendait avoir des idéaux élevés. Pourtant c’est encore bien là qu’on pouvait retrouver les diverses caractéristiques-clés de l’humanité qu’il avait découvertes par ailleurs : la haine, l’envie et la lâcheté. Une fois encore, il trébuchait sur Israël, puisque trois-quarts des condamnations de l’Assemblée Générale des Nations-Unies sont dirigées contre Israël.

L’extra-terrestre découvrait que l’ONU disposait d’une grande palette d’organismes associés. Le plus gros tricheur était appelé le Conseil des Droits de l’Homme des Nations-Unies (UNHRC). Il était destinait à promouvoir ce qu’ils appellent les “Droits de l’Homme”. Pourtant, l’UNHCR détournait les yeux des pires violations de nombreux pays parmi ceux qui le composent et sont parmi les pires transgresseurs. Il focalisait l’essentiel de ses condamnations sur Israël. C’est ainsi qu’il a pu définir une autre caractéristique fondamentale de l’humanité : “la fausse moralité”.

L’extra-terrestre avait donc été chargé de rédiger un rapport objectif sur les caractéristiques de l’humanité. Il l’achevait en disposant de bien trop de textes écrits sur un seul et unique petit pays, Israël. Cela reflète l’attention disproportionnée consacrée par les médias à Israël. Lui-même pouvait alors tirer de nombreuses conclusions de son analyse de ce pays et, en définitive, il réussit, en effet, à parvenir à la conclusion générale : “L’humanité est gravement déséquilibrée”.

Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme. Adaptation: Marc Brzustowski. Première publication par Jforum.fr

Kommentar verfassen

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.